Chaussures Dr Martens

L’histoire des chaussures Dr Martens commence en 1946 : un Docteur allemand répondant au nom de Klaus Maertens se remet doucement d’une mauvaise chute en ski et, puisqu’il en a le temps, conçoit avec l’aide d’un ami ingénieur une chaussure facilitant ses déplacements.

Monté sur coussin d’air (le fameux concept Airwair), ce prototype est avant tout à usage orthopédique - et considéré d’ailleurs comme le premier du genre. L’histoire aurait pu s’arrêter là sauf que quelques années plus tard, un anglais flaire le bon filon et achète la licence de production.

Il anglicise son nom (Dr. Martens) et désireux de percer le marché du workwear, apporte quelques modifications au modèle de chaussures, le rendant plus confortable (support de la voûte plantaire et coussinets), plus costaud (semelle résistante aux liquides toxiques) et plus identifiable (coutures jaunes, languette siglée). En 1960 sort alors la première paire de chaussures Dr. Martens, une bottine 8 trous rouge cerise.

La chaussure Dr Martens, bientôt déclinée dans de nombreux cuirs, coloris et motifs, connaît un vif succès, notamment auprès des ouvriers. S’en suit alors l’histoire qu’on lui connaît : dans les années 70, la chaussure Dr Martens est récupérée par la communauté punk et skinhead avant d’être démocratisée quelques années plus tard.