Achile by GBB KATO Argent

Réf. 49152 02

Chaussure Achile by GBB modèle KATO, Argent - vue 0Chaussure Achile by GBB modèle KATO, Argent - vue 1Chaussure Achile by GBB modèle KATO, Argent - vue 2Chaussure Achile by GBB modèle KATO, Argent - vue 3Chaussure Achile by GBB modèle KATO, Argent - vue 4Chaussure Achile by GBB modèle KATO, Argent - vue 5Chaussure Achile by GBB modèle KATO, Argent - vue 6

À partir de 85,00 €

Voir mon panier
Plus que
pour recevoir votre colis demain !
  • En stockLivraison 24h/48h
  • Livraison gratuite
  • Retour gratuit
  • 30 jours pour changer d’avis

+17 points de fidélité
cumulé avec cet article
En savoir +

  • Essai en magasin

Description

Bottines en cuir « KATO » d'Achile pour fille.

Première cuir, intérieur cuir, col matelassé pour un bon confort. Originales et totalement fashion, ces bottines signées Achile feront battre les cœurs de votre petite modeuse ! La marque a tout compris aux envies des filles et propose ici deux versions, aussi détonantes l’une que l’autre. Habillées de cuir vernis ou métallisé, ces chaussures s’animent d’une ribambelle de paillettes, multicolores ou argentées. « Glitter » et « girly », il lui sera impossible de résister ! Le col matelassé lui offrira un confort de marche optimal. En plus des lacets, un zip intérieur a été ajouté pour plus de praticité. Pour terminer en beauté, Achile customise même la semelle, translucide et au motif zébré…

Caractéristiques

  • Chaussant JEF Chaussures vous conseille de prendre la pointure habituelle.
  • Modèle Bottines
  • Dessus/Tige Cuir, Synthétique
  • Doublure Cuir
  • Semelle intérieure Cuir
  • Semelle extérieure Caoutchouc
  • Points fidélité17

Vous aimerez aussi


Vous avez récemment visité

  • Chaussure Achile by GBB modèle KATO, Argent - vue 0

1 avis sur le modèle KATO Argent

Donner votre avis sur le modèle
  • Note globale des clients
  • Confort
  • Style
  • CelineClient(e) JEF
    09/10/2016

    • Note globale
    • Confort
    • Style

    Chaussant

    • Petit
    • Normal
    • Grand

    “moi je les ai adorées mais pas ma fille ...”